Steve Ballmer veut rassurer sur l’avenir de Microsoft


Warning: Use of undefined constant belle - assumed 'belle' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/22/d184450629/htdocs/vincentarsene/blog/wp-content/themes/belle/single.php on line 25
« Il y a des moments où nous devons construire des appareils spécifiques dans des buts spécifiques. » Parfois, la sémantique de Steve Ballmer est un peu obscure. C’est pourtant dans ces termes que le patron du groupe informatique a introduit son courrier aux actionnaires.
Avant d’entrer dans les détails de sa stratégie, il a tenu à leur parler chiffres. « Pour l’exercice 2012, nos revenus ont augmenté à 73,7 milliards de dollars. Nous avons également maintenu la discipline rigoureuse de coûts […]. En outre, nous avons un rendement de 10,7 milliards de dollars aux actionnaires sous forme de rachats d’actions et les dividendes. »
Il a ensuite abordé le cap. Exit la vente de logiciels et place aux services et aux produits. Pour le moment, les produits reposent sur la console de jeux Xbox et, dès le 26 octobre, la tablette Surface. Microsoft va aussi s’avancer sur le marché des smartphones : « Nous allons continuer à travailler avec un vaste écosystème de partenaires pour offrir un large éventail de PC sous Windows, les tablettes et les téléphones. »
Dans les services, l’offre se base sur l’espace de stockage en ligne Skydrive, sur son moteur de recherche Bing et, bien évidemment sur Windows 8 et la suite Office.

« C’est vraiment une nouvelle ère »

Cette nouvelle ère concerne aussi, et surtout, ses partenaires dont la stratégie repose depuis des années sur Windows. Et, de ce côté, les choses n’ont pas l’air l’aller au mieux. Sans revenir sur les propos de Paul Otellini, CEO d’Intel, d’autres fabricants d’ordinateurs s’interrogent sur l’avenir de la relation avec Microsoft. En effet, en se lançant sur le matériel, la firme de Redmond risque de devenir un sérieux concurrent de ses constructeurs de PC.
Mais, pour Ballmer, les partenaires sont désormais les développeurs d’applications dont l’activité ne cesse de progresser aux États-Unis : « C’est vraiment une nouvelle ère et une ère de chance incroyable pour nous, pour les 8 millions de développeurs qui créent des applications pour nos appareils, pour les plus de 640.000 partenaires dans le monde entier et, plus important encore, pour les personnes et les entreprises qui utilisent nos produits pour atteindre leur plein potentiel. »
En prenant ce chemin, Microsoft rejoint la stratégie initiée par Apple et poursuivie par Google. Comme le dit Ballmer, « c’est vraiment une nouvelle ère ». Chez les concurrents, elle prend le nom d’ère post-PC. Un qualificatif à la résonance inquiétante pour le leader mondial du logiciel informatique. Quel rôle va-t-il s’octroyer dans ce nouveau chapitre ?

Comments are currently closed.